Norme COV, note A+ pour le plafonds tendu  Note d'information norme COV :




En 2006, l'observatoire de la qualité de l'air intérieur (OQAI) montrait qu'un quart des logements français étaient pollués à forte concentration par des substances nocives pour la santé. L’air intérieur étant huit fois plus pollué que l’air extérieur . Principaux incriminés, les composés organiques volatils (COV) contenus dans certains matériaux de construction et de décoration. Depuis le 1er janvier 2010, les produits contenant certains COV en quantité supérieure à 1 micron gramme/m3 ne peuvent plus être commercialisés. En janvier 2012, un étiquetage obligatoire des produits de construction et de décoration informera les consommateurs de leur caractère peu émissif. L’Afsset, agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail, a mis à jour, en octobre dernier, un protocole de qualification des émissions et établit une liste de 165 composés organiques volatiles à surveiller. Les composés organiques volatils regroupent une multitude de substances d’origine naturelle ou d’origine humaine. Contenus à l’origine dans de s matériaux solides ou dans des liquides d’usages courants ou industriels, ces composés, très volatils, se propagent dans l’air ambiant dont ils modifient la composition chimique. Parmi ces polluants figurent le benzène, le styrène, le toluène, le trichloroéthylène ou le formaldéhyde.

Étiquetage et interdiction à la vente 
Depuis plusieurs années, des études ont montré que la présence de COV dans des produits de construction et de décoration tels que les matériaux d’isolation, les plaques de plâtre, les panneaux acoustiques, les colles, les peintures, les vernis, les mastics, les revêtements de sols, de murs et de plafonds, les textiles, le mobilier, les bois traités ou naturels (la liste n’est pas exhaustive) contribuait à la dégradation de la qualité de l’air à l’intérieur des habitations. Devenue préoccupation de santé publique majeure, la pollution de l’air intérieur était prise en compte par le plan national santé et environnement (PNSE 2004-2008).

Dans la foulée de ce plan, l’article 40 de la loi Grenelle 1 du 3 août 2009 a rendu obligatoire, à compter du 1er janvier 2012, l’étiquetage des caractéristiques sanitaires de ces produits afin d’informer les consommateurs de leur degré d’émissivité . Auparavant, un arrêté du 28 mai 2009* avait interdit à la vente dès le 1er janvier 2010 tout produit de construction et de décoration émettant du trichloréthylène, du benzène, du phtalate de bis (2-éthylhexyle) et du phtalate de dibutyle en quantité supérieure à 1 microngramme/m3.

Les résultats d'émissions de COV  des plafonds tendus  sont très largement inferieures aux normes minimale en vigueur, la note attribuer au plafond tendu est A+.



SARL TAFFONE

Mr TAFFIN TONY 


 

94520

mandres les roses 

 

installateur de plafond tendu à chaud 

 

Téléphone : 01.43.97.60.78

Portable :    06.61.15.52.89

 

taffone@taffone.com

 

 Siren : 501 701 379

         VOTRE PLAFOND EST GARANTIE 10 ANS 

Notre équipe de professionnel est à votre disposition pour une demande de DEVIS GRATUIT par mail ou par téléphone.